Louis II de Württemberg

* 1439     + 1457

Lors de son vivant, Louis II de Württemberg n ' a d ' une aucune manière été une personne éminente et il serait sans doute tombé dans l ' oubli de l ' histoire si il n ' avait pas souffert d ' une épilepsie.

Lorsque Louis I mourut en 1450 , il laissa comme héritiers deux fils mineurs : Louis et Eberhard. Souffrant d'une "grave infirmité", Louis II fut évincé politiquement, et a sa place son jeune frère Eberhard (tout d 'abord sous tutelle ) fut mis aux commandes. Le frère aîné, Louis II , avait dès sa jeune enfance un retard mental et souffrait de l'épilepsie.

A cette époque de la fin du moyen âge, l'épilepsie était considérée comme une maladie démoniaque provoquée par de vilains esprits ou par le diable. C'est ainsi que d'une manière conséquente, les patients et leur famille cherchaient de l'aide non pas auprès des médecins (qui de toute manière n'avaient aucun médicament probant pour soigner) mais auprès de l'église , de Dieu et des Saints.
Louis II et ses parents avaient donc l'espoir que des prières, des offrandes, des jeunes pouvaient le sauver de cette terrible maladie. Dans un vu fait par Louis II et ses parents, il est souvent fait référence à Saint Valentin. Parmi les plus de quarante saints considérés comme des Saints protecteurs, Saint Valentin était celui qui était le plus connu. C'est à Rouffach dans le Haut-Rhin que se trouve une relique du Saint Valentin de Ternie. Ce lieu fut à la fin du moyen age le lieu de pèlerinage le plus réputé pour les épileptiques.

En novembre 1457, a peine âgé de 18 ans Louis II décéda. La cause de sa maladie ne peut plus être définie de nos jours. Le fait que deux cousins germains de son père étaient malades mentaux peut laisser croire à une origine génétique de la maladie (peut être s'agit-il d'une maladie neurométabolique.)

--- fermer cette fenêtre ---

Musée allemand de l'épilepsie - Musée pour l'épilepsie et l'histoire de l'épilepsie