La femme du souverain inca Capac Yupanqui en pleine crise épileptique.

Codex péruvien illustré (Nueva Corónica y Buen Gobierno) de Poma de Ayala

Institut d'Ethnologie, Paris 1936

La femme du souverain inca Capac Yupanqui.

L'épilepsie était également connue dans la culture antique du continent américain. Un riche vocabulaire nous montre son importance ; voici quelques exemples de l'époque inca qui enrichissent ces dires : Aya huayra (souffle de mort), Ttucu (attaque de l'oiseau de nuit) ou Huani keshia (maladie de la mort). Dans un codex péruvien illustré, il est décrit que la femme du souverain inca Capac Yupanqui (1500 environ) était atteinte de cette maladie. Jusqu'à trois fois par jour, elle avait ses fortes crises. Son mari, peut-on lire dans le codex, repoussa la malade et prit une autre femme comme épouse.

L'illustration montre la femme de Capac Yupanqui lors d'un grand mal : chute, crispation des bras, regard figé.



--- fermer cette fenêtre ---

Musée de l'Epilepsie à Kork - Musée de l'épilepsie et de l'histoire de l'épilepsie