Que se passe-t-il?

Illustration se rapportant au roman "Poor Miss Finch" de W. Collins.
(collection privée), 1872

Il y a au sein de la littérature de nombreux auteurs qui pirent l'épilepsie comme sujet de roman : par exemple Isabel Allende, Agatha Christie, F.M. Dosto´ewski (lui même atteint de la maladie), Siegfried Lenz, Thomas Mann, Christa Wolf, Elsa Morante, Christoph Ransmayr, Arnold Stadler [à ce sujet voir la liste "épilepsie et littérature", disponible en allemand ou en anglais].

Dans "Poor Miss Finch" de Wilkie Collins (1824-1899) l'épilepsie, dont souffre l'un des principaux personnage Oscar, joue un rôle important. L'épilepsie d'Oscar, le fiancé de Lucilla l'aveugle, est apparue suite à un accident ayant entraîné des blessures cérébrales.

La première crise épileptique d'Oscar, vue par la narratrice du roman, est décrite de la manière suivante :

A ce moment-là, une brusque transformation se déroula chez Oscar. Son visage se métamorphosa en une grimace diabolique, ses pupilles dévièrent vers le haut si bien qu'il n'y avait de visible que le blanc, et son corps se tourna de haut en bas comme si une main géante l'avais pris et voulait l'essorer comme une éponge humide. Une seconde plus tard, il se trémoussait à terre avec de sauvages secousses qui ne voulaient cesser.
"Pour l'amour de Dieu, de quoi s'agit-il?" m'exclamais-je. Mais le médecin ne répondit pas, il avait fort à faire afin de libérer le nťud de la cravate d'Oscar, d'éloigner les meubles que ce dernier touchait violemment. Puis le médecin se redressa et regarda avec apitoiement Oscar auquel il ne pouvait venir en aide.
"Ne pouvez-vous rien faire de plus?" criais-je. Il secoua la tête. "Qu'est-ce que c'est?" "Un crise épileptique!"

Illustration se rapportant au roman "Poor Miss Finch" de W. Collins.

L'épilepsie d'Oscar fut traitée selon les possibilités de l'époque, soit au nitrate d'argent, un médicament qui avait pour effet secondaire de donner à la peau une teinte bleu marine. Ceci n'est bien sûr pas un problème d'ordre esthétique pour l'aveugle Lucilla mais tenta à en devenir un, car un ophtalmologue allemand se proposa de faire retrouver la vue à de cette dernière grâce à une opération... -

La littérature grand public anglaise du 19ème siècle connaît quelques illustrations qui accompagnent ces romans distrayants et pleins de suspens.

La représentation ici montre le couple formé des deux amoureux - Lucilla et son fiancé à la peau bleutée. A l'arrière plan un grand mal d'Oscar est représenté dans ses différentes phases : l'artiste à peint en orange l'axe du corps d'Oscar. Cette couleur illustre la dramatique de la chute lors de la crise par les différentes positions du corps (de la verticale à l'horizontale).



--- fermer cette fenêtre ---

ę Musée l'Epilepsie à Kork - Musée de l'épilepsie et de l'histoire de l'épilepsie